jeudi 27 décembre 2012

Merci 2012



2012, tu as été un très bon cru, voilà pourquoi:

-Tu m'as fait retrouver mon amoureux
-Commencer une nouvelle vie avec lui sur Paris
-Faire de merveilleuses rencontres
-Permis d'entretenir mes plus belles amitiés
-Trouver un travail qui paye les factures
-Voir un extrait de mon travail publié dans le magazine Paulette
-Enfin sauter le pas et me faire tatouer le poignet et la cheville chez Migoii par la très talentueuse Mélinda

Même si:

-Mes études ont été très difficiles depuis Septembre
-Que j'ai dû me rendre très souvent chez le médecin pour des problèmes divers et variés
-Que McDonald n'a pas renfloué que mon compte en banque
-J'ai dû dire au revoir à mon bel UFR

J'espère que 2013 sera aussi belle...

lundi 10 décembre 2012

Le lycée c'était cool, j'y retourne quand?

Je ne sais pas si c'est parce que je viens d'entamer mes deux semaines de partiels ou si c'est la période de Noël qui me rend nostalgique mais le lycée me manque...

Quand j'étais au lycée, j'entendais tout le monde se plaindre du bac, du bac et encore du bac. Ca me faisait flipper un max mais j'étais avec toutes mes amies les plus proches, à dix minutes de chez moi et c'était tellement bien! On avait peu de devoirs (par rapport à maintenant... si j'avais su), on papotait en classe, on racontait des ragots, on avait une cantine (je n'ai pas de resto U :( ), c'était vraiment le bon temps! On habitait toutes à proximité les unes des autres et on se voyait tellement souvent. Quand le bac est arrivé, il y a maintenant quatre ans, j'étais paniquée, toute stressée et je me prenais la tête comme une folle mais maintenant, je passe le bac deux fois par an et c'est l'horreur!

La Terminale, c'était si bon ...

Maintenant je ne vois plus mes amies que quelques fois par mois, et encore, celles qui ne se sont pas expatriées. Evidemment, je rencontre de nouvelles personnes mais ça ne sera jamais pareil... Et quand au processus scolaire en lui-même, la différence se fait tellement sentir! On croyait avoir la pression, en tant que lycéens, mais ce n'est rien comparé à ce que je ressens maintenant à la fac. Tout calculer pour savoir combien on a besoin aux partiels pour valider, faire face à des profs sadiques qui te disent: "Très bon travail, voilà un 8/20", et surtout se comparer sans cesse aux autres, à leurs notes, à leur façon de travailler.

Et redoubler au lycée, c'est pas si grave (quand on est dans un lycée public j'entends). On se fait charrier, les parents râlent mais c'est pas la fin du monde. Si je rate ma troisième année je devrais payer à nouveau les frais de scolarité et la mutuelle étudiante, devoir subir une année de plus le discours annuel des représentants de l'UNEF dans les classes, retarder d'un an la poursuite de mes études et envisager d'avoir mon dernier diplôme à 26 ans au lieu de 25 (ce qui, quand tu deviens adulte et que tu en as assez d'être un étudiant, est dur à concevoir). Bref, pression les amis?

Et dois-je vous parler des joies de l'administration?

Allez, j'vais me faire un petit porto pour me détendre! Wish me luck!

Musique du moment:


mardi 4 décembre 2012

A deux dans un 18m², un conte moderne

Choisir de quitter papamaman, il faut bien le faire un jour. Choisir de s'installer avec chéri, c'est une grande décision. Mais choisir de faire tout ça en gagnant moins d'un SMIC à deux, c'est pas forcément évident. Alors on s'arrange et on fait des compromis! D'abord sur la taille du studio, 18m², beaucoup pour certains, peu pour d'autres. Heureusement, j'ai toujours eu l'habitude de vivre dans un petit espace (ma chambre dépassant à peine les 12m²) mais chéri, lui, a toujours eu une grande chambre de plus de 30m² et le changement a été difficile!

Heureusement, nous sommes souvent absents tous les deux (études, travail etc) du coup, nous ne faisons que nous croiser dans notre petit nid douillet, ce qui pourrait atténuer les tensions mais non! Vivre avec quelqu'un d'autre que ses parents, devoir faire des efforts pour agir en "adultes" (faire les courses, la vaisselle, le ménage etc) c'est parfois bien compliqué, surtout quand chéri, petit dernier de sa fratrie, a été choyé toute sa vie. Il faut savoir se tempérer, respirer, ne pas s'emporter et surtout communiquer!



Mais c'est beau de rentrer du travail à 1h et de voir qu'il a décoré le sapin pour me faire la surprise, de le voir rester éveillé jusqu'à 5h pour m'aider à régler des problèmes, de le voir prendre soin de moi quand je suis malade et de le voir me pousser à sortir de ma flemmardise, de mon amour pour la routine.

Alors voilà, on devient adultes, on rit, on pleure, on s'épuise, on se dispute mais surtout on s'aime. Et finalement, malgré tous les tracas, les déceptions, les efforts, la vie est quand même cool :)

Après, question déco, il faut juste lui faire croire que son avis compte.

jeudi 29 novembre 2012

Looper, le film malin



Ce mois-ci, j'ai beaucoup traîné au cinéma et, s'il y a un film que j'ai vraiment beaucoup apprécié, c'est bien Looper.

Dans un futur proche, la Mafia a mis au point un système infaillible pour faire disparaître tous les témoins gênants. Elle expédie ses victimes dans le passé, à notre époque, où des tueurs d’un genre nouveau (les "Loopers") les éliminent. Un jour, l’un d’entre eux, Joe, découvre que la victime qu’il doit exécuter n’est autre que… lui-même, avec 20 ans de plus. La machine si bien huilée déraille…

On en a vu des films sur le voyage dans le temps mais là, le voyage dans le temps n'est pas le point central du film, c'est juste un outil pour faire avancer l'histoire. Le scénario est plutôt bien ficelé (malgré quelques incohérences, toujours inévitables quand on se lance dans le sci-fi). Mais ce qui m'a vraiment choquée c'est que j'ai réussi à apprécier un film où Emily Blint a abandonné son bel accent anglais, où Bruce Willis est présent mais surtout, où le beau visage de Joseph Gordon-Lewitt est modifié par des prothèses et la couleur de ses yeux changée par des lentilles.

Ce film est d'une grande originalité et le jeu des acteurs est excellent! (quel bonheur de revoir Piper Perabo, même pour quelques minutes).

Je sais que je suis un peu en retard mais, si je dois vous conseiller un film d'action bien ficelé et qui ne vous laissera pas indifférent, je vous conseille Looper :)

PS: je ne vous ai pas mis la bande-annonce car je trouve qu'elle révèle trop! Je regarde rarement les synopsis avant d'aller voir un film et je trouve que ça garde le suspens!

mardi 9 octobre 2012

Nouvelle - Hope

Voilà ma première nouvelle, et celle dont je suis la plus fière!! J'espère qu'elle vous plaira!




Hope

  1. « Hope »

J’aimais regarder le soleil se lever. Quand tout allait bien, je me réveillais cinq minutes avant que les premiers rayons ne percent et je me mettais à ma fenêtre. C’est un beau sentiment que de voir une nouvelle journée naître, pleine de promesses et d’espoir. Personne ne le savait, on m’aurait prit soit pour une poète, soit pour une dépressive. C’était mon secret à moi.
Ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui. Mes soleils ne se lèvent plus, ils restent couchés, à l’abri, au chaud, solitaires. Dans mes journées froides, sans espoir, sans lumière, je ne fais que ressasser. Ressasser mon passé, mon enfance, mon adolescence et les jours d’après. Encore et toujours. Ca passe le temps, ça me permet aussi de la revoir. Hope.

  1. « Nous nous contentions de peu »

J’aime à me rappeler mon enfance. Papa et maman m’aidant avec mes devoirs, Julie dansant dans sa chambre et Gabriel sautant dans les feuilles tuées par l’automne. Le samedi soir nous nous baladions tous les quatre sur les quais de Seine, admirant les lumières de la ville. Je me souviens bien du sourire de ma mère quand mon père, sentant qu’elle avait froid, ôtait sa veste afin de l’en recouvrir. Aujourd’hui ce sourire n’est plus que poussière quelque part dans l’océan, reposant sur les poissons et les algues.
Notre appartement était au-dessus d’un restaurant chinois d’où émanait tous les jours sauf les lundis une odeur délicieuse de canard laqué et de riz gluant. Tous les midis quand nous rentrions de l’école, Julie, Gabriel et moi nous arrêtions pour dire bonjour aux propriétaires et pour recevoir les quelques nougats qu’ils se faisaient un plaisir de nous offrir à chaque visite. Papa et maman n’aimaient pas que nous abusions ainsi de la bonté de ces pauvres gens qui ne parlaient pas très bien français et de ce fait se sentaient parfois bien seuls quand le client se faisait rare.
Notre quotidien était ordinaire mais pas morose. Nous nous contentions de peu et essayions de vivre au maximum. Malheureusement, cela ne dura pas. Un jour, Julie finit par grandir.

mardi 22 mai 2012

Le jour où Place-A m'a rendue heureuse!

Lundi 21 Mai, je rentre avec soulagement de ma dernière épreuve. Ca y est, je suis enfin en vacances et je me prépare à savourer ce moment. Je pose mes affaires dans le salon et là, que vois-je? Un gros paquet posé sur la table! Oh joie! Je l'attendais avec impatience!!

Je m'explique... Souvenez-vous, il y a un moment, dans ma wishlist de Noël je vous parlais de Place-A, ce e-shop très mignon qui me faisait beaucoup craquer. Récemment, je fais un tour sur les nouveautés et je tombe éperdument amoureuse d'un coussin très chouette en forme de Hibou (merci, merci). Cependant, un peu rebutée par son prix, je me décide d'attendre une promotion. La semaine dernière, mon souhait s'est réalisé! -30% sur tout le site pour la fête des mères! Ni une, ni deux, je commande sans avoir le temps de me poser plus de questions.

Et hier, alors que je déballe mon magnifique coussin, j'ai eu l'agréable surprise de découvrir un sac de la marque en plus de ma commande. J'ai particulièrement apprécié ce geste et je suis folle de joie. Mon coussin est encore mieux que je n'espérais et le sac ne gâche rien!



Voici les articles que j'ai déjà commandé chez Place-A depuis que je connais le site grâce à SoGirlyBlog: Un bento hermétique rose, une boite à mouchoirs cupcake, un mug cupcake et mon fameux coussin :)


Mais j'espère bien ne pas m'arrêter là et voici ma Wishlist pour les prochains mois:


1: Bracelet "Plume" Rhodium Noir
2: Mug "Animal Face Panda"
3: Mug "Work Less Play More"
4: Sac Bourse Cuir

Si vous êtes à la recherche d'un petit e-shop très sympathique où shopper des articles mignons, girly et originaux, Place-A est fait pour vous! Vous pouvez les suivre sur Twitter et sur Facebook pour être à l'affût de tous leurs bons plans


mardi 1 mai 2012

Nouvelle - Héloïse

J'écris. Malheureusement, mes écrits ne plaisent pas forcément aux éditeurs auxquels je les ai envoyés. Alors peu importe, j'ai décidé de vous faire partager certaines de mes nouvelles. En voilà une, j'espère qu'elle vous plaira!


1.      « Tragique »

Elle s’appelait Héloïse. Elle a disparue de nos vies il y a vingt ans maintenant. Pourtant, elle avait un bel avenir devant elle. Elle avait tout, l’intelligence et la beauté. Mais malheureusement, elle avait aussi cette part de tragique cachée en elle. Un tragique qui l’a rattrapée à l’aube de ses dix-huit ans.

2.      « C’était une enfant paradoxale »

Héloïse n’était pas une jeune fille ordinaire. Tous ceux qui l’ont connue quand elle était enfant diront qu’elle était la petite fille la plus joyeuse mais aussi la plus torturée qu’ils aient connu. C’était une enfant paradoxale qui passait d’une joie intense à un désespoir infini en l’espace de deux heures et qui pouvait être capable d’accès de violence envers les autres ou envers elle-même. Son esprit analysait tout à l’extrême. Un regard, un geste, un mot. Ses proches faisaient alors très attention à tout ce qu’ils disaient, à la façon de le dire, à leur moindre haussement de sourcils afin de ne pas la perturber. Ses professeurs voulaient qu’elle suive une thérapie mais ils ont toujours refusé, prétextant ne pas pouvoir la gérer. Ils avaient réussi à comprendre comment canaliser ses humeurs quand elle avait entre 10 et 12 ans. A partir de ce moment-là, la vie chez Héloïse était plus calme mais ses proches restaient toujours sur le qui-vive.

vendredi 30 mars 2012

Petite pause musicale


Parce qu'il y a certaines chansons qui semblent avoir été écrites pour vous, qui parlent de votre vie, de vos sentiments, mieux que vous ne pourrez jamais les exprimer. Alors, j'ai décidé de les laisser parler à ma place. Voici les 8 chansons que j'aurais pu écrire en ce moment:

1- Stupid In Love . Rihanna


2- Last Friday Night . Katy Perry


3- Inside Down . Britney Spears

   

4- Rolling In The Deep . Adele


5- Broken Heart . From Dawn To Fall


6- Rude Boy . Rihanna


7- Born To Die . Lana Del Rey


8- La Femme Chocolat . Olivia Ruiz


Bonus: Parce que certains jours, I'm sexy and I know it . LMFAO

                      

jeudi 8 mars 2012

Je ne suis pas anti-féministe, je suis anti-féministes



Je m'explique! Aujourd'hui, c'était la journée de la femme. Même si concrètement elle ne change rien dans nos vies, c'est toujours plaisant de savoir qu'une journée nous est dédiée pour parler des problèmes qui nous touchent. Je trouve ça important qu'on parle du fait que les femmes soient toujours discriminées à l'emploi, moins payées que les hommes, que des femmes se font encore battre en silence par leurs compagnons etc. Mais cela fait un moment maintenant que je trouve que les "féministes" vont trop loin sans raisons valables! Et elles commencent à m'agacer sérieusement.

Ça a commencé il y a quelques mois avec le fameux débat du "mademoiselle". On en avait fait tout un taulé, toute une polémique! Personnellement j'ai trouvé ça assez futile. Comment est-ce que dans le monde d'aujourd'hui on peut débattre d'un faux problème comme celui-là alors que la Terre et ses habitants se meurent? J'en ai rien à faire qu'on m'appelle "mademoiselle". Je ne trouve ça ni choquant ni mysogine. Du moment qu'on ne m'appelle pas "monsieur" ou "jeune fille" (faut pas pousser hein) et bah je m'en fiche. Une fois ce débat terminé je me suis dit qu'on allait plus entendre parler d'elles pendant un moment sur des question aussi peu urgentes et inutiles mais, j'avais tort. Le côté obscur de la force est de retour.

Voilà que maintenant, elles veulent refaire la grammaire française! En effet, elles trouvent cela mysogine, insultant et déplacé que, dans une phrase, lorsque le masculin et le féminin sont présents, c'est le masculin qui l'emporte. Ex: les hommes et les femmes sont beaux. Elles voudraient qu'une réforme soit faite pour qu'on puisse dire: Les femmes et les hommes sont belles. (j'ai eu mal rien que de l'écrire...) Et là je dis STOP! Pourquoi un débat aussi futile que celui-là? Pourquoi? Mais mesdames les féministes, on en a rien à faire que le masculin l'emporte en grammaire, ce n'est pas un signe de mysogisme, de non-respect de la gente féminine. On sait tous que ces règles ont été faites il y a longtemps par des hommes certes et, si à l'époque cela pouvait avoir été fait dans l'idee de rabaisser la femme, maintenant ça n'a plus d'impact sur notre quotidien.

À force, vous donnez vraiment aux petites filles une image très négative des hommes, ces chiens qui ne rêvent qu'à asservir la femme pour mieux régner sur le monde et qui n'ont de respect que pour leur propre sexe, tolérants les femmes pour les tâches ménagères et l'accouplement. Alors que vous êtes les premières a déverser votre rage sur celles qui font des photos dénudées, sont peu vêtues et traitent ces messieurs comme des objets. Tout cela car vous estimez que, si ces femmes vivent de cette façon ce n'est pas parce qu'elles le veulent mais c'est parce que les hommes leur ont retourné le cerveau afin qu'elles pensent agir comme elles l'entendent mais que, en realité, elles ne font qu'obéir aux mâles dominant. Ça va pas bien chez vous?



Si vous avez tellement envie de vous battre pour les femmes, pourquoi ne consacrez-vous pas votre précieux temps à parler du mariage forcé des petites filles ou de l'excision qui est encore monnaie courante dans certains pays? Pourquoi ne faites vous pas valoir les droits des femmes à sortir les cheveux découverts si cela ne va pas à l'encontre de leurs convictions, pourquoi ne vous enragez-vous pas autant contre Marine Le Pen qui veut dérembourser l'IVG? Pourquoi perdez-vous bêtement votre temps de parole pour des causes qui n'amélioreront la vie de personne? Pourquoi vous donnez-vous inutilement l'air d'être des éternelles râleuses plutôt que des battantes civiques?

Il serait temps de revoir vos priorités mesdemoiselles les féministes.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...