mardi 30 juin 2015

Tarte à la Courgette

Bonjour à tous !

Aujourd'hui je vous propose une délicieuse recette de tarte aux légumes, végétarienne, pour vous régaler cet été. A vos fourneaux !



Ingrédients:

-150g de Chavroux
-1 pâte feuilletée
-50g de pois-chiches (je les ai pris secs, car je trouve qu'ils ont plus de goûts qu'en conserve, mais le temps de préparation est plus long, car il faut les faire tremper pendant dix heures avant de les faire cuire une heure dans de l'eau bouillante)
-1 courgette
-2 tomates -Basilic, sel, poivre
-Un peu d'emmental râpé

 Etalez la pâte feuilletée dans un moule à tarte et recouvrez la de Chavroux. Ajoutez ensuite une couche de pois-chiches, puis, disposez les rondelles de courgette (totalement épluchées ou non, selon votre goût) et les rondelles de tomate. Ensuite, saupoudrez d'un peu de sel, de poivre et de basilic.

Ajoutez ensuite un peu d'emmental afin de donner un petit goût gratiné à votre tarte. Enfournez 30min à 180°C et savourez!

vendredi 19 juin 2015

Rencontre avec Linwood Barclay - Concours Babelio et J'ai Lu

Il y a de cela quelques semaines, j'ai décidé de rejoindre un réseau social littéraire appelé Babelio. Ce site me permettait de répertorier les livres que j'avais lu et ceux que je désirais lire, tout en me permettant de consulter les critiques des autres membres du site, afin de m'aider dans mes choix de lecture. De plus, ce site propose souvent des concours, auxquels je participe avec plaisir.

Récemment, j'ai gagné la possibilité de rencontrer et d'assister à la séance de dédicace de Linwood Barclay, auteur Canadien, dont le thriller "Fenêtre sur Crime" m'a été envoyé.
Avant de vous parler de la rencontre avec l'auteur, dans les locaux de Babelio, je vais vous faire part de ma critique quant au roman lui-même:

Ce livre a vraiment été une belle découverte pour moi. Une intrigue rondement menée, avec des rebondissements que je n'avais pas vu venir et un rythme rapide, un vrai bonheur à lire, avec un style mordant et sans fioritures.  

L'histoire: Ray Kilbride, illustrateur, retourne dans sa ville natale après la mort de son père, pour s'occuper de son frère schizophrène, Thomas. La passion de Thomas pour les cartes en ligne -qu'il consulte sur Whirl360, qui est en fait Google Street View- va les entraîner tous deux dans une dangereuse aventure. Mais, en revenant à Promise Falls, Ray va aussi être confronté au passé de sa famille, un passé douloureux dont il ne savait rien.

La sensibilité amenée par l'auteur quant à la relation entre Thomas et Ray m'a bouleversée. Et les petites critiques acerbes sur les syndicats, la politique, la presse, la police... n'étaient pas dénuées d'intérêt. Quant aux petites pointes d'humour elles tombaient toujours pile au bon moment. Rien à dire.

Je recommande fortement ce livre à tous ceux en quête d'un bon thriller, sensible et captivant, violent et divertissant.

"J'avais déjà entendu des histoires de gens qui découvrent des choses sur leurs parents après leur mort. Une mère qui avait abandonné un enfant à l'adoption avant de se marier. Un père qui avait eu une liaison avec sa secrétaire. Une mère qui pendant des années avait caché son addiction aux médicaments. Un père qui avait mené une double vie, avec une autre famille, cachée dans une autre région du pays."

"Qu'elle rêve d'enchaînements aux barres asymétriques ou d'assassinats, ses performances lui valent toujours la médaille d'or. Jamais l'argent. Jamais le bronze. Parfois, ses rêves s'entremêlent. Lorsqu'elle lâche la barre supérieure en effectuant sa manoeuvre finale, préparant sa sortie, ses mains désormais libres tiennent soudain un poignard. Quand son corps, instrument à part entière, touche le sol, le poignard aussi." 

 
tous les livres sur Babelio.com

La rencontre quant à elle était vraiment très sympa. C'était la première fois que je rencontrais un auteur et que je pouvais lui poser des questions sur ses choix narratifs, sa façon d'écrire, ses inspirations. J'ai donc découvert Linwood Barclay, un homme drôle et passionnant, très ouvert aux questions. Il nous a parlé de ses auteurs préférés, de son processus d'écriture, de son inspiration pour Thomas, etc... C'était passionnant!! 



Je remercie beaucoup Babelio pour cette belle rencontre, où j'ai également pu rencontrer d'autres membres du site et discuter de différents auteurs et romans. 

Et j'ai également pu partir avec un joli petit souvenir :



mercredi 10 juin 2015

Sense8: un ovni, une perle

Avec les fins de saison de mes séries préférées, un petit espace s'est libéré dans mon emploi du temps, espace que j'ai décidé de dédier, le temps de 12 épisodes, à la dernière née de Netflix: Sense8.


L'histoire: A travers le monde, huit personnes se retrouvent, du jour au lendemain, "connectées" les unes aux autres. Elles peuvent entendre ce que l'autre entend, ressentir ce qu'il ressent, voir ce qu'il voit, mais également s'approprier les connaissances et les talents de l'autre, de façon ponctuelle. Seulement, bien qu'ils ne réalisent pas tous ce qui leur arrive, des forces se mettent en marche pour les détruire.

A première vue, quand la bande-annonce est sortie, je n'étais pas du tout tentée. Malgré la présence de Naveen Andrews au casting (qui m'avait tant manqué depuis Lost), l'histoire avait l'air trop compliquée, trop chaotique, trop tirée par les cheveux... Mais, depuis la sortie des épisodes samedi, je n'ai fait qu'en entendre du bien, notamment sur Tumblr. Alors, j'ai décidé de me lancer, à raison de quelques épisodes par jours, pour me décompresser quand mon mémoire me faisait saturer. Et je n'ai pas du tout regretté.

Sense8, c'est d'abord des personnages attachants et différents de ceux que l'on voit d'ordinaire représentés dans la fiction (et pour ça, Netflix est depuis longtemps un véritable visionnaire). La communauté LGBT+ a été ravie de voir arriver sur les écrans une jeune femme transsexuelle et un latin-lover homosexuel, sans qu'aucun cliché ne soit amené, sans non plus en faire des modèles. C'était aussi rafraîchissant que quand la merveilleuse Laverne Cox est apparue dans Orange is the New Black.

Et malgré la violence de certaines scènes (des mains découpées, des bains de sang, et j'en passe) il se dégage de cette série une véritable poésie. Les paysages sont à couper le souffle, des montagnes de l'Islande au sable du Kenya. Un soin tout particulier à également été apporté à la musique, qui connecte nos huit protagonistes entre eux, mais qui nous connecte également à leur histoire, leur passé, leurs émotions. Le titre Sense8 n'a donc pas été choisi pour rien, nos sens sont mobilisés: l'ouïe, la vue, mais également parfois l'odorat ou le goût, tant ils jouent un rôle important dans la connexion entre "le cluster".

Une petite dose d'humour est également présente, distillée avec soin dans les épisodes (mention spéciale à la scène ou Lito, connecté à Sun, ressent les même douleurs que celle-ci lors de ses règles, et croit qu'il développe une tumeur, tant il est terrassé par la souffrance), et il en ressort une joie de vivre incroyable, la possibilité de croire en l'espoir, en la vie, en plus, sans jamais tombé dans le pathos. Un vrai bonheur

J'émets quand même deux petites critiques. Les personnages, venant de partout dans le monde, parlent tous en anglais, même quand ils parlent avec leur famille ou leurs amis. Moi qui suis une fan de la V.O, j'étais déçue de voir un tel choix. Peut-être que la production avait peur que les spectateurs américains ne se lassent d'entendre le swahili ou l'islandais. Cela n'avait pas vraiment de sens pour moi, et m'a laissé un goût un peu amer. Ensuite, même si j'ai trouvé le scénario irréprochable, l'utilisation systématique de cliffhanger (comprenez: de scène au suspens insoutenable, dont la résolution arrivera à l'épisode suivant) à la fin de chaque épisode est un peu facile. Certes, cela rend la série encore plus addictive et nous laisse collé à notre siège, mais d'autres séries utilisent les cliffhangers avec parcimonie et cela ne nous empêche pas de vouloir à tout prix voir la suite.

Globalement, cette série a été une très belle découverte, et je ne regrette pas, comme d'habitude, d'avoir mis ma première impression de côté pour 12 épisodes de pur bonheur.

Et vous? L'avez vous regardée? Comptez-vous le faire?

N'hésitez pas à me rejoindre sur Bétaséries afin de partager avec moi vos impressions et vos coups de coeur.

lundi 8 juin 2015

Quand l'envie de s'exprimer revient

Bonjour à tous et à toutes.

Voilà maintenant près de deux ans que j'avais laissé ce blog à l'abandon, faute de temps et d'inspiration. Mais cela fait quelques mois que ça me chiffonne, que j'ai envie de revenir vers vous, de vous faire partager mon univers, mes découvertes, mes coups de coeur, et d'entendre vos avis. Je vais donc tenter de revenir plus souvent poster ici et blablater un peu avec vous. J'espère que cela vous plaira.

A très bientôt.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...