vendredi 20 novembre 2015

Brownies aux noix de pécan

Bonjour à tous! Aujourd’hui, je vous propose ma recette préférée de brownies. Les photos ne sont pas forcément géniales, et ne correspondent pas aux "standards" de la blogosphère actuelle, mais croyez-moi, ne passez pas à côté !!!
Image
Ingrédients:
  • 100g de chocolat noir
  • 150g de beurre
  • 150g de cassonade
  • 100g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 3 oeufs
  • 100g de noix de pécan
Préchauffez le four à 190° (th.6). Mettez le chocolat cassé en morceaux et le beurre coupé en dés dans un saladier. Placez celui-ci au-dessus d’une casserole d’eau frémissante pour faire fondre le tout au bain-marie. Ajoute ensuite la cassonade, la farine, le sel puis les oeufs en mélangeant bien entre chaque ajout. Coupez le feu.
Mélangez les noix de pécan à la pâte.
Graissez un moule carré. Versez-y la pâte et enfournez 20 minutes.
Image
Bon appétit!

mardi 17 novembre 2015

Bloguer: pourquoi faire ?




J'avais envie d'écrire un article, un article sur l'impensable, un article comme il y en aura des milliers publiés sur la blogosphère cette semaine. J'avais envie de mettre des mots sur ce que j'avais ressenti, enfermée devant ma télé, horrifiée. Mais, pourquoi faire ?

Pendant longtemps, je me suis demandé pourquoi des gens ressentaient le besoin de témoigner devant des caméras, ou dans des interviews. Je voyais cela comme une façon de se créer un instant de célébrité. Je trouvais ridicules ceux qui postaient des messages ou des images de soutien sur les réseaux sociaux. Pour moi, ils ne faisaient ça que pour faire comme tout le monde, en espérant se faire remarquer. Mon cynisme était assez grand. Et puis, le 7 Janvier est arrivé, et j'ai été terriblement émue. A tel point que, moi-même, j'avais failli partager mon ressenti. Néanmoins, je m'en étais abstenu une nouvelle fois, par pudeur cette fois-ci, je ne me trouvais aucune légitimité à réagir ainsi. 

Et vendredi est arrivé. Les gens tués au hasard dans des lieux où je me suis baladée des tas de fois. Les larmes, les coups de feu, les corps, mes amis passés tout près, la nuit blanche qui a suivi... Mon cynisme m'a alors semblé très déplacé. Ce weekend, nous avons tous été unis. Plus aucune polémique sur "ils l'ont bien cherché", "faut pas s'étonner" etc... A part quelques individus qui se complaisent encore et toujours dans le conflit et dans les théories du complot, le peuple français à fait preuve d'une unité sans pareille, encore plus important que celle démontrée le 11 Janvier. Tout est devenu clair pour moi. Voilà pourquoi les victimes et leurs proches témoignent, voilà pourquoi nous ressentons le besoin de nous exprimer en masse. Nous sommes portés par tous ces témoignages d'affection et de soutien.

Alors, après avoir rédigé cet article, en plusieurs fois je dois bien l'avouer, je ne sais toujours pas ce que je recherchais en me mettant ainsi à taper sur mon clavier. Peut-être voulais-je tout simplement m'exprimer, ou juste témoigner de mon soutien, de ma reconnaissance envers le monde entier pour leurs témoignages de sympathie. Peut-être voulais-je me convaincre que je n'avais pas peur, que tous ces témoignages nous rendaient plus forts contre l'horreur... Je ne sais pas, je ne saurai pas, mais l'important, finalement, n'est pas là.

vendredi 13 novembre 2015

Mais... Pourquoi tu veux être prof ?


Vous savez, quand vous êtes en soirée, que vous rencontrez des nouvelles personnes et qu'elles vous demandent ce que vous faites comme boulot ? C'est une question parmi tant d'autres. Pour moi, c'est un peu le pile ou face. Je m'attends à deux types de réactions quand j'annonce que dans deux ans (si tout va bien) je serai prof d'anglais.

D'abord, il y a ceux qui trouvent ça génial :

- "Eh bien, tu en as du courage, mais c'est vrai que c'est un beau métier"
- "Trop la chance, tu seras toujours en vacances!!!" (mais oui, mais oui)
- "Ca doit être difficile mais très enrichissant, c'est un très bon choix"
- "Tu travailleras jamais, c'est trop cool" (oui, oui, oui)

Et, c'est à peu près tout. La réaction que j'entends le plus souvent (à part la grande gagnante, celle sur les vacances) est la suivante:

- ... (silence gêné)
- "Mais, pourquoi ? Tu vas gagner un salaire de misère, te faire traiter comme une moins que rien par des gosses qui n'en ont rien à faire et des parents laxistes. Le peuple va te traiter de fainéante et te dire que tu es toujours en grève ou en vacances. En plus, tout le monde va te dire que l'anglais est mal enseigné en France et que tes élèves s'en sortiraient mieux s'ils partaient à l'étranger. Qu'eux n'ont jamais rien appris à l'école mais dans les séries télés. Sérieux.... Pourquoi ?"

Et c'est vrai qu'il est difficile de rebondir là-dessus. D'expliquer que j'ai envie de donner les clefs nécessaires à toute (oui, il ne faut pas être modeste) une génération pour réussir dans la vie. Que j'ai envie de leur faire prendre goût à la V.O. Que tout est culture et que Brian n'est pas forcément in the bathroom. Que non, je ne veux pas enseigner dans le privé, mais que je veux transmettre à ceux qui ne le souhaitent pas forcément au début. Que je veux les marquer comme certains de mes professeurs (quatre, plus exactement) l'ont fait pendant ma scolarité.

Alors oui, j'essayerai de ne pas faire de dépression nerveuse, de ne pas être le genre de prof dont le cours et la classe sont un vrai chaos. Je ne peux pas promettre que je n'abandonnerai pas tout dans cinq ans pour devenir un écrivain à succès (mon très grand rêve) ou pour ouvrir mon restaurant (mon autre grand rêve, plus réaliste). Mais je vais essayer de passer outre les critiques et la dureté du métier. Parce que, si on abandonne avant de commencer, quel est l'intérêt ?

jeudi 12 novembre 2015

Outlander - Une série magistrale

Après avoir lu le premier tome de la série de livres absolument passionnants de Diana Gabaldon, j'ai appris qu'une adaptation télévisée existait et, ni une ni deux, je me suis jetée dessus. Voici mon avis :



Outlander, 2014 - présent, de Ronald D. Moore avec Caitriona Bafle, Sam Heughan et Tobias Menzies

Synopsis: Les aventures de Claire, une infirmière de guerre mariée qui se retrouve accidentellement propulsée en pleine campagne écossaise de 1743. Elle se retrouve alors mêlée à des histoires de propriétés et d'espionnage qui la poussent à prendre la fuite et menacent sa vie. Elle se retrouve alors  déchirée entre fidélité et désir, étant partagée entre deux hommes dramatiquement opposés et deux vies irréconciliables.

Mon Avis: Outlander est une des meilleures séries de ces deux dernières années. Oui, je sais, j'y vais directement, sans prendre de pincettes, et j'ai pas mal de raisons pour ça. On va faire comme si je n'avais pas lu le roman originel et vous allez tout de suite comprendre.

- L'histoire de base est très plaisante. Une histoire d'amour sur fond de destinée, de magie, de passion, de dangers et d'accent écossais. Que demander de plus ? Les scènes de sexe entre les personnages, moins visuelles que dans les livres, ne sont pas pour déplaire. De plus, l'alchimie entre les acteurs est assez exceptionnelle.



- C'est d'ailleurs mon deuxième point: les acteurs. Caitriona Bafle est remarquable dans son interprétation de Claire, ne surjouant jamais et rendant ses réactions très réalistes. Sam Heughan, en plus d'être bâti comme un dieu grec et d'être roux (ma faiblesse du moment) joue un Jamie très attendrissant et un peu enfantin, tout en étant bigrement séduisant. Bref, le Jamie idéal, celui que j'aimerais rencontrer (coeurs partout). Quant à Tobias Menzies, que dire? Il campe Un Black Jack Randall absolument terrifiant et dérangeant, en un mot: parfait.



- L'histoire se déroulant dans l'écosse du 18ème siècle, les décors, encore vierge de routes et de poteaux électriques sont à tomber. Si je n'avais pas depuis déjà un bon moment eu envie de me faire un road trip en écosse, je l'aurais eu maintenant. Les paysages sont à tomber et la bande original est d'une délicatesse et d'une beauté incomparable. Sans parler de ce superbe générique qui me donne des frissons.






Bref, jetez-vous sans plus attendre sur les seize épisodes de la saison 1, et venez me remercier après.

mercredi 11 novembre 2015

Thé automnal: mes trois coups de coeur

Bonjour à tous. Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler de ma boisson préférée: le thé !




    Mon amour pour le thé ne fait que grandir, grandir et grandir. Il y a un an, ma copine Angela m'a fait découvrir le Chaï Tea Latte, et ce fut la révélation ! Je me suis donc mise en quête du Chaï parfait. J'ai testé celui de Starbucks: bon, mais très cher (comme tous les Starbucks). Je me suis alors dirigée vers la chaîne Exki, qui a le mérite de proposer des produits frais à un prix tout à fait raisonnable. Leur Chaï Tea Latte est à tomber, c'est donc l'adresse vers laquelle je me dirige quand je suis hors de chez moi et que j'ai une envie de thé, là, tout de suite, maintenant. Mais quand je suis chez moi, que faire ?

   Kusmi Tea, une marque qu'il n'est plus nécessaire de présenter, propose le thé Chaï. Je l'ai testé chez une amie et j'ai été conquise. Mes petits déjeuners et mes envies de thé au quotidien ne sauraient plus se passer de ce thé délicieux, dont les épices sont parfaitement relevées quand on lui rajoute un peu de lait. Pour rester chez Kusmi, mon deuxième coup de coeur est l'Anastasia. Son goût citronné et réconfortant est parfait pour les après-midi révisions ou les moments lecture.

   Puis, pour mon anniversaire, on m'a offert le thé à la pomme et à la cannelle de la marque Lov. Ce thé, aux saveurs de l'automne et à la couleur rose a été un véritable coup de coeur. Nul besoin de lait pour faire ressortir ses saveurs délicieuses, il se suffit à lui-même. Un vrai bonheur.

   Et vous, quel est votre thé préféré lorsque le temps se refroidit ?

lundi 9 novembre 2015

Parmigiana

Bonjour à tous!
Pour nous réchauffer cet automne/hiver, je vous propose une moussaka végétarienne, aussi appelée Parmigiana. Elle demande pas mal d’ingrédients mais le résultat vaut vraiment le coup! A vos fourneaux !
Image
Ingrédients:
  • 6 aubergines longues
  • 4 grosses boules de mozzarella
  • 1kg de tomates mûres
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 2 gros oignons hachés
  • 6 branches de basilic
  • 3 pincées de sucre
  • 6 pincées de noix de muscade
  • 4 pincées d’origan
  • 50g de fromage râpé (parmesan ou emmental)
  • huile d’olive, sel, poivre
Coupez la mozzarella en tranches puis égouttez sur du papier absorbant.
Ebouillantez les tomates. Rafraichissez-les sous l’eau courante, pelez-les et hachez la pulpe.
Faites bondir l’ail et l’oignon dans une casserole avec 2 c à s d’huile d’olive. Ajoutez 4 feuilles de basilic, le sucre, la noix de muscade, l’origan, le sel et le poivre. Ajoutez la pulpe de tomate et laissez mijoter 30 minutes environ, jusqu’à l’obtention d’une sauce épaisse.
Allumez le four à 210°C (th.7)
Rincez les aubergines, épongez-les et coupez-les en tranches dans la longueur. Faites les cuire dans une poêle avec un mélange d’huile et d’eau. Egouttez-les sur du papier absorbant.
Huilez un plat, étalez au fond une couche de sauce tomate puis une couche d’aubergines et une de mozzarella. Répétez l’opération, comme pour des lasagnes. Terminez par une couche d’aubergines nappée de sauce. Parsemez de basilic et de fromage râpé.
Faites cuire 35 à 40 minutes au four.
Bon appétit!

vendredi 6 novembre 2015

Mes blogs chouchous

En cette veille de weekend, j'ai décidé de vous offrir un peu de lecture. Il y a quelques années, avant que je ne me lance à mon tour dans ce monde étrange qu'est la blogosphère, le merveilleux site Hellocoton m'a fait découvrir énormément de blogs rédigés par des jeunes femmes talentueuses. Avec cet article, j'ai voulu leur rendre un petit hommage, j'espère qu'ils vous plairont autant qu'à moi !

The Natterbox - Tenu par Nathalie




Tout frais, tout neuf, ce blog, qui fête ses deux mois, regorge déjà de petites pépites. Rédigeant en anglais et en français, Nathalie nous inonde de recettes savoureuses, de critiques littéraires, cinématographiques et artistiques. Douée d'un certaine créativité, elle nous surprend également avec ses DIY. Une blogueuse talentueuse qui n'a pas fini de faire parler d'elle et de son univers culturel on point !


Mango and Salt - Tenu par Victoria



Entre conseils lecture, recettes végétariennes délicieuses et coups de coeur mode et beauté, le blog de Victoria regorge de pépites. Des articles quasi quotidiens dont la simplicité et la douceur sont un vrai bonheur. Non-contente d'avoir réuni autour d'elle une belle communauté de personnes séduites par son naturel et son mode de vie, Victoria a également créé un club de lecture afin de partager en temps réels ses coups de coeur littéraires avec ses lecteurs. Ce blog est définitivement un énorme coup de coeur.


Carnet Prune - Tenu par Angéline



J'ai découvert le blog d'Angéline grâce à son compte instagram. Je cherchais des photos douces et lumineuses pour illuminer mon fil de photos. Puis, j'ai cliqué sur le lien de son blog. Je suis ainsi tombée sur des articles présentés de façon très délicate, recouvrant des sujets divers et variés comme Paris, la beauté, la déco, les voyages, et les mignonneries en tout genre. Avec son ajout récemment d'un article sur la littérature, Angéline a fini de me séduire. N'hésitez pas à aller faire un tour sur le blog de cette jeune femme très talentueuse.


Natacha Birds - Tenu par Natacha




J'ai découvert le blog de Natacha il y a quelques années maintenant. D'abord séduite par ses fonds d'écrans originaux et extrêmement mignons, je me suis laissée porter par ses projets d'illustrations et ses articles sur la vie de famille. Maman de deux garçons, Natacha propose sans cesse des DIY et des articles tous plus créatifs les uns que les autres. Son sens du style évident se ressent dans ses articles modes et font toujours mouche. Une pépite d'inspiration au quotidien !



jeudi 5 novembre 2015

Les Sirènes Noires de Jean-Marc Souvira - Critique

C'est avec une immense joie que j'ai pu recevoir, en avant-première, le nouveau roman de Jean-Marc Souvira, grâce au merveilleux site Babelio dont je vous parle souvent. Avant de rencontrer l'auteur cette après-midi (rencontre que j'attends particulièrement tant j'avais aimé ses romans précédents), j'ai pu me jeter dans la lecture de cette pépite, que j'ai dévorée en deux jours !

Les Sirènes Noires - Jean-Marc Souvira, à paraître le 12 Novembre 2015, Editions Fleuve Noir, p.439.

Résumé:

03h20 du matin, Ouest parisien. Le commissaire Mistral écoute un morceau de jazz, son humeur à l'unisson. Les lumières de la ville défilent à travers la vitre. Plongée en apnée dans son âme. Il ne le sait pas encore mais le compte à rebours a commencé. 

Plein jour, sud-est du Nigéria. Les tambours résonnent. Margaret, 17 ans, corps de déesse et coeur sur le point d'exploser d'émotion, s'avance sous la tente. La cérémonie débute. Elle ne le sait pas encore mais son destin, et celui de sa famille, sont sur le point de basculer. 

Retour à Paris. Un homme guette, attend, les sens en alerte dans l'obscurité. Il n'en peut plus. Il fredonne comme une litanie sans fin son morceau culte d'AC/DC. Il savoure par avance le moment où il possèdera sa proie. 

Le tic-tac s'égrène. Le point d'impact de ces trajectoires humaines est imminent. 

Mon Avis:

De prime abord, j'avais peur de me perdre entre les différents personnages et les intrigues multiples. Mais c'était sans compter sur le talent de l'auteur pour nous faire passer d'un personnage à l'autre sans nous faire lâcher prise une seule seconde.

Les intrigues étaient bien menées, bien ficelées. Les crimes, détaillés sans fard, sans artifices par l'auteur, révèlent une cruauté sans borne, dont seul l'être humain est capable. L'ajout à cela des croyances en la magie rendait l'ambiance de ce roman encore plus angoissante.

Une lecture vraiment captivante, que je recommande chaudement !

mercredi 4 novembre 2015

Samossas végétariens

Bonjour à tous !

Samedi soir, pour une soirée d'halloween, j'ai décidé de remplacer mon traditionnel brownie aux noix de pécan par un plat salé, gourmand... et végétarien ! J'ai choisi des samossas car cela changeait des salades et que c'était plus convivial. Inspirée par une recette du livre Recettes Végétariennes de l'Inde, j'ai rajouté beaucoup d'éléments et l'improvisation a été mon mot d'ordre. Voici donc ma recette pour une trentaine de samossas.



Ingrédients:

-Une trentaine de feuilles de brick
- 4 pommes de terre de taille moyenne
-Environ 300g de petits pois
-Une carotte
-Un poivron vert
-Une gousse d'ail
-Du poivre, sel, de la coriandre, du cumin, du curcuma, de la sauge
-Un Kub'Or

Dans une casserole, mettez de l'eau à bouillir avec un kub'or. Pendant ce temps, épluchez les pommes de terre et coupez les en petits morceaux. Faites de même avec les carottes. Rincez vos petits pois et évidez le poivron. Découpez le également en petits morceaux. Quand l'eau bout, mettre les pommes de terre et les petits pois à cuire.
Dans une poêle, mettre de l'huile à chauffer. Faites revenir une moitié de gousse d'ail, puis ajoutez le poivron et la carotte. Une fois que le mélange est un peu doré, versez un peu d'eau dans la poêle et baissez le feu. Quand les pommes de terre et les petits pois sont cuits, rajoutez les au mélange dans la poêle.
Saupoudrez le mélange des différentes épices et mélangez.

Quand les aliments se sont suffisamment imprégnés des épices, versez le mélange dans un saladier et écrasez le à l'écrase-purée, ou à la fourchette si vous n'en avez pas. Procédez ensuite au pliage des samossas, la partie la plus complexe de la recette au début. Une fois que vous avez le coup de main (en général après deux ou trois samossas) ça va tout seul. De nombreux tutos peuvent vous aider pour cette partie. Je me suis aidée de cette vidéo:


Une fois vos samossas pliés, badigeonnez les "ouvertures" de blanc d'oeuf, puis badigeonnez le samossa de lait, afin de les rendre moelleux. Mettez les à cuire 15min à 200° dans un four déjà préchauffé. Retournez les à mi-cuisson.

Dégustez tièdes :)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...